Présentation de l'assurance dépendance

Nous entendons souvent parler du vieillissement de la population et d'une augmentation de la dépendance chez les personnes âgées. Mais qu'est-ce vraiment qu'être considéré comme dépendant, qu'elles sont les conséquences financières et qu'elle sont les solutions pour ce couvrir et couvrir nos proches contre la dépendance.


La dépendance correspond à une perte d'autonomie (physique, psychique ou mentale) d'une personne que ne lui permet plus d’effectuer seul les actes de la vie quotidienne.
L’état de dépendance doit présenter un caractère permanent et entraîner de façon présumée définitive l’assistance d’une tierce personne.


Les actes de la vie quotidienne :

Se déplacer : se déplacer à l’intérieur de son logement sur une surface plane.

Se laver et se vêtir : se laver, tant le haut que le bas du corps et enfiler ou enlever les vêtements portés quotidiennement.

S’alimenter : porter à la bouche une boisson ou des aliments préalablement coupés, et les avaler.

Se lever, se coucher, s’assoir : passer seul de chacune des positions debout, assis, couché.


Nous distinguons deux états de dépendance :

Définition de la dépendance totale
Est reconnue en état de dépendance physique totale la personne qui est reconnu incapable de façon permanente et définitive d'accomplir seul 3 des 4 actes de la vie quotidienne.

Définition de la dépendance partielle
Est reconnue en état de dépendance physique partielle la personne qui est reconnu incapable de façon permanente et définitive d'accomplir seul 2 des 4 actes de la vie quotidienne.


Bien comprendre les différents niveaux de dépendance :

Pour déterminer l’état de dépendance il existe deux grilles possible :



La grille AGGIR : Avec 6 niveaux de dépendance


GIR 1 : La personne est confinée au lit ou dans un fauteuil, ses fonctions intellectuelles sont gravement altérées. La présence permanente d'intervenant est indispensable.

GIR 2 : La personne est confinée au lit ou dans un fauteuil. Même si ses fonctions intellectuelles ne sont pas altérées, elle a besoin d'une prise en charge pour la plupart des activités de la vie courante.
Les fonctions mentales sont altérées, mais elle a conservé sa capacité à se déplacer, ou l'inverse.

GIR 3 : La personne a conservé son autonomie mentale et partiellement, sa capacité à se déplacer, mais elle a besoin quotidiennement d'une aide pour faire sa toilette et s'habiller.

GIR 4 : La personne est partiellement autonome, elle peut se déplacer seule à son domicile, mais elle a besoin d'être aidée pour le lever, le coucher, la toilette, l'habillage et la préparation des repas.

GIR 5 : personnes assurant seules leurs déplacements à l'intérieur du logement, s'alimentant et s'habillant seules, mais ayant besoin d'une aide ponctuelle pour la toilette, la préparation des repas et le ménage.

GIR 6 : personnes n'ayant pas perdu leur autonomie pour les actes discriminants de la vie courante.



La grille AVQ : Avec 6 critères de dépendance

La toilette : capacité de satisfaire à un niveau d’hygiène corporelle et de toilette acceptable.

L’habillage : capacité de s’habiller et se déshabiller sans assistance

L’alimentation : capacité à manger et à se servir de la nourriture préparée.

La continence : capacité d’assurer les besoins, y compris avec utilisation possible des protections et des appareils chirurgicaux.

Le déplacement : Capacité de pouvoir se déplacer à l’intérieur de son logement ou d'en sortir en cas de danger imminent

Les transferts : pouvoir se déplacer d’un lit à une chaise ou un fauteuil, ou inversement



Il y a ensuite 4 niveaux en fonction de l’incapacité à effectuer un ou plusieurs de ces gestes :

Niveau 1 : Incapacité d’effectuer 2 AVQ sur 6

Niveau 2 : Incapacité d’effectuer 3 AVQ sur 6

Niveau 3 : Incapacité d’effectuer 4 AVQ sur 6

Niveau 4 : Incapacité d’effectuer 5 ou 6 AVQ sur 6

 

Le coût de la dépendance

Le tarif d'une chambre en maison de retraite spécialisé coute environ 3 000 € par mois et monte à 4 000 € en Ile de France. Il faut savoir qu'une personne dépendante va dépenser en moyenne 1800€ afin de financer son maintien à son domicile. Cela peut facilement doubler en cas de dépendance lourde.

Avec une aide de l'Etat autour de 500€ et même avec une bonne retraite, nous constatons que le coût de la dépendance est bien trop élevée pour les classes modestes et les classes moyennes. Un maintien à domicile devient impossible (alors que 90 % des seniors déclarent vouloir vieillir à domicile même en cas de dépendance).

Souscrire un contrat d'assurance dépendance devient donc une bonne solution pour financer sa dépendance si l'on ne veut pas faire appel à la générosité de ses enfants. Dans un contexte économique difficile, cela revient à priver ses ascendants d'une part importante de leur budget. De son côté l'aide de l'Etat à peu de chance d'être revaloriser.

Le coût d'un contrat d'assurance dépendance varie selon l'âge à l'adhésion du contrat, pour pouvoir bénéficier d'une couverture optimale sans mobiliser des sommes trop importantes il est intéressant d'anticiper le plus tôt possible (autour de 50ans) la souscription d'un contrat de dépendance.

Les différents contrats d'assurances dépendance.

Nous distinguons deux types de contrat d'assurance dépendance, les contrats qui versent un capital en cas de dépendance, ou les contrats que vous versent un rente viagère.

Les contrats qui versent un capital :

Lors de votre entrée en dépendance, l'assurance vous versent un capital (compris entre 10 000€ et 100 000€ en général et par tranche de 1000€).

Le capital est touché une fois et l'assurance ne demande pas de justificatif quand à l'utilisation du capital.

Le gros inconvénient de ces contrats est simple, vous ne touchez un capital qu'une fois quelques soit la durée de vie de l'assuré, de plus il n'y a pas de revalorisation du montant.


Les contrats qui versent une rente :

Le montant de la rente (compris entre 150€ et 2000€ en général) est versé tous les mois à l'assuré tant qu'il est vivant et qu'il se trouve dans un état de dépendance garanti.

Dès lors que le versement de la rente est effectif, la rente est revalorisée au début de chaque année civile.

L'avantage de ce type de contrat est simple. La rente est viagère et sera donc versée jusqu'au décès de l’assuré sans aucune limite d'âge.

Le rôle de l'entourage

En cas de perte d'autonomie, l'entourage d'un proche joue un rôle essentiel. Les proches sont les premiers aidants. Cette aide, souvent apportée par le conjoint ou un enfant, peut être quotidienne : préparation des repas, aide à la toilette, gestion des déplacements, du ménage, démarches administratives. Mais l'aide ne se limite pas à ça. Il y a un vrai soutien moral et très souvent une aide financière indispensable pour faire face aux nombreuses dépenses.

C'est un investissement personnel qui peut s'avérer très lourd et compliqué à gérer. Pour vous aider les contrats de dépendance mettent en place plusieurs aides et s'occupe de tout: aide financière, services d'assistance pour vous et vos proches dépendants, soutien psychologique...


Demandez+votre+devis
.